Historique

Crue Montbazon 1982Suite aux crues historiques de décembre 1982 et janvier 1983, sept communes de la vallée de l'Indre (Courçay, Esvres-sur-Indre, Veigné, Montbazon, Monts, Artannes-sur-Indre et Pont de Ruan) sensibilisées par les dégâts causés par les inondations ont décidé de se regrouper pour créer un syndicat intercommunal, appelé Syndicat d'Aménagement de la Vallée de l'Indre (SAVI).

Créé par arrêté préfectoral du 12 septembre 1985, ce syndicat avait pour vocation de participer à la lutte contre les inondations en réalisant des opérations de restauration et d'entretien sur le lit mineur, et sur les fossés situés dans le lit majeur de l'Indre appelés localement « boires ».

A partir de 2004, le Syndicat, conscient que la gestion des rivières ne peut se faire qu'à l'échelle du bassin versant, étendait son territoire sur les affluents de l'Indre entre les communes de Courçay et Pont-de-Ruan, en récupérant la compétence hydraulique de la Communauté de Communes du Val de l'Indre, de Chambray-lès-Tours, Joué-lès-Tours, de la Communauté de Communes du Pays d'Azay le Rideau (pour Thilouze et Pont-de-Ruan), du Louroux et de la Communauté de Communes de Loches développement (pour de Tauxigny, St Bauld, Cormery puis Dolus le sec).

Le 8 juin 2012, le SAVI a élargi son territoire sur l'Indre et ses affluents en aval de Pont de Ruan jusqu'à Rigny-Ussé avec l'adhésion de la Communauté de Communes du Pays d'Azay le Rideau, ainsi que sur les fossés hydrauliques agricoles collecteurs du plateau de Saint-Maure situés sur la rive sud de l'Indre entre les communes de Courçay et Pont-de-Ruan. (Voir carte du territoire du SAVI)