Effacement de petits barrages

ouvrage illégal 1De nombreux propriétaires ont construit des barrages sur des affluents de l'Indre. La construction d'un barrage perturbe le fonctionnement écologique, biologique et paysager du cours d'eau. Les zones d'eaux courantes se retrouvent ennoyées. L'eau stagne et se réchauffe. La température de l'eau augmentant, la concentration en oxygène diminue. Les espèces sensibles disparaissent au profit des espèces les plus résistantes. Certains barrages sont des obstacles infranchissables et certaines espèces ne peuvent plus coloniser le cours d'eau. Les populations isolées, sont plus vulnérables face aux problèmes de pollution. 

Les éléments charriés par le cours d'eau se retrouvent bloqués, modifiant l'équilibre sédimentaire du cours d'eau. Des habitats disparaissent sous les sédiments. Le cours d'eau perd ses capacités d'autoépuration.

La construction d'un barrage ayant de multiples incidences sur un cours d'eau, tout propriétaire qui souhaite en construire doit préalablement obtenir l'autorisation ou faire une déclaration auprès des services de la préfecture en fonction de sa hauteur. Ces procédures administratives peuvent, selon les cas, nécessiter la réalisation d'un dossier d'incidence, d'une enquête publique, d'un avis du conseil municipal et d'un avis du CODERST (Conseil Départemental de l'Environnement, des Risques Sanitaires et Technologiques).

Le Syndicat propose aux propriétaires de barrages construits sans autorisation ou sans déclaration, ainsi que ceux possédant des barrages abandonnés ou aujourd'hui sans usage de les accompagner, après concertation, dans le démantelement de tout ou partie de l'ouvrage.

Avant 2 Après 2
à gauche : un ouvrage illégal et impactant ; à droite : le ruisseau retrouve son équilibre et sa dynamique naturelle.